L’huile de coco, un gout d’exotisme

L’huile de coco, un gout d’exotisme
Si vous aimez, pensez à cliquer 😉 =>

L’huile de coco est utilisée depuis des siècles, notamment en Polynésie, pour ses vertus sur la peau et les cheveux. Très en vogue dans les années 1970 à travers le monoï, l’huile de coco était depuis tombée en désuétude. Elle avait une image vieillotte et avait peut-être tout simplement lassé.

Mais voilà qu’elle est de retour sur le devant de la scène. Ingrédient phare en cosmétique, on lui reconnait aussi des vertus pour notre alimentation.

Petite présentation d’une huile qui sent bon les îles et invite à l’évasion

L’huile de coco, qu’est-ce que c’est ?

Comme son nom le laisse deviner, l’huile de coco est extraite de la noix du même nom. Ou plus précisément du lait de coco, obtenu à partir de sa chair. En revanche, désolé de perturber ce que vous preniez peut-être pour acquis, mais la noix de coco… n’est pas une noix ! En réalité, c’est une graine, une énorme graine.

Sans grande surprise, la noix de coco est le fruit du cocotier. Elle trouve son origine dans certaines régions tropicales et notamment en Asie du Sud-Est et en Polynésie. Mais on retrouve aujourd’hui des cocotiers dans la plupart des zones côtières des pays tropicaux. 

Un peu d’histoire

La noix de coco fut découverte par les occidentaux au XIIIe siècle, lorsque Marco Polo en fit la rencontre au cours d’une de ses expéditions. Il faudra tout de même attendre le XVIIe siècle pour que le premier spécimen soit présenté à l’Académie française par Charles Perrault, en 1674.

Qu’en est-il aujourd’hui ?

Pour se développer sereinement, la noix de coco a besoin de conditions propres aux régions tropicales. Aujourd’hui, les Philippines, l’Indonésie et l’Inde, sont les principaux pays producteurs et exportateurs de cette noix. Ayant passé le cap des 20 millions de tonnes par an, les Philippines ont récemment détrôné l’Indonésie au premier rang mondial. La production totale ne cesse d’ailleurs de croître, ceci afin de répondre à une demande mondiale en constante augmentation ces dernières années.

Processus de fabrication

Comme souvent lorsqu’on recherche un produit de qualité, on s’orientera plutôt vers une huile vierge extraite à froid. L’extraction à froid d’une huile végétale permet de conserver l’ensemble des nutriments, sans altérer leur qualité.

Comme indiqué plus haut, l’huile de coco est alors extraite à partir du lait de coco. Lui-même est obtenu à partir de la chair encore humide de noix de coco bien mûres. 

Reste à le faire décanter plusieurs heures afin que l’huile, l’eau et la crème se séparent.

Petite anecdote amusante, il semblerait que la crème serve depuis peu… à faire du fromage !  

Et voilà, vous avez entre les mains une huile de coco vierge et extraite de la façon la plus naturelle qui soit.

Que contient l’huile de coco ?

L’huile de coco est composée à plus de 99% d’acides gras et donc moins d’1% de glucides et protéines.

Des acides gras essentiels

L’huile de coco contient une quantité très importante d’acides gras. Une très grande majorité (92%) de ces acides gras sont saturés. Malgré le fait qu’ils aient mauvaise presse, ces derniers ne sont pas nécessairement mauvais. Je vous invite à lire l’article sur l’huile de coco dans l’alimentation pour plus d’explications.

Parmi eux on retrouve surtout de l’acide laurique (45 à 52%) et de l’acide myristique (16 à 21%), qui sont des acides gras saturés à chaines moyennes. Pour le reste, il s’agit surtout d’Omégas 9 (5 à 8%), un acide gras mono-insaturé.

Et pour le reste ?

L’huile de noix de coco contient quelques vitamines, mais surtout de la vitamine E. Celle-ci est connue pour être antioxydante, mais elle stimule aussi le système immunitaire et a un effet dans la prévention des maladies cardiovasculaires et de certaines maladies en lien déclin cognitif.

Que peut-on en retenir ?

L’huile de coco est l’une des huiles végétales les plus appréciées à travers le monde. Elle présente des qualités indéniables en ce qui concerne le soin de la peau et des cheveux. En cuisine, dans le cadre d’une alimentation variée, elle saura se faire une place et apportera volontiers une touche d’exotisme et de douceur à vos plats.



3 865 pensamientos sobre “L’huile de coco, un gout d’exotisme”